Art & Culture // Graffiti

Graffiti à Brest [1] Au port du commerce

22 juillet 2015 //

A l’entrée de Brest, dans le port de commerce, un vaste terrain fait la joie des graffeurs de la région qui ont entièrement tapissé de graffitis le mur extérieur et le mur intérieur... sous l’œil bienveillant de l’abbé Pierre...


Des rencontres importantes

Brest fait partie, avec Vitry-sur-Seine dans le Val-de-Marne et le 19e arrondissement de Paris, des sites les plus actifs dans le domaine du graffiti. La ville en est effectivement tapissée ! Ma rencontre avec Nazeem, l’un des graffeurs les plus réputés de la ville, m’a permis d’explorer une dizaine des sites très pratiqués, sans oublier bien sûr, tout à côté de Brest, le fort de Toulbroc’h à la pointe du Grand Minou.

Le hasard fait que Nazeem Moui, l’un des graffeurs les plus réputés de Brest, a vécu dans ma ville à Meaux. Par l’intermédiaire d’un graffeur de Meaux qui le connaissait bien, Neya, j’ai pris contact avec lui.

Nazeem Moui me donne rendez-vous dans un café face au château, à l’entrée de la ville, où il réalise une fresque murale. Je viens le voir le lundi 20 juillet.

Dès que j’arrive en ville, je suis surpris par la qualité et l’ampleur des graffitis qui ornent les rues. Sur la façade de l’hôtel IBIS, une fresque géante a été réalisée par Nazeem et son équipe.

Je retrouve Nazeem à l’œuvre dans son café. Très gentiment, il me suggère d’aller acheter une carte de la ville dans la célèbre librairie de Brest, Dialogues. Sous une pluie battante, je vais me procurer le précieux document ! Me voilà bien arrosé ! J’en verrai d’autres à Brest. De retour, Nazeem m’indique patiemment sur la carte les sites de graffitis de la ville. C’est parti !

Je reviens deux jours plus tard, le 22 juillet, jour où il ne pleut pas, avec un programme chargé ! Pas moins d’une dizaine de spots ! Et je commence mon exploration...

De retour à Meaux je publie mes photos sur Facebook. Elles sont repérées par les Brestois, naturellement, et notamment un certain Christian Audrezet, un passionné de graffiti, qui n’es pas lui-même graffeur. C’est lui qui, les années suivantes, va me servir de guide dans sa ville... Autre belle rencontre !

Cet article vous a plu ? Partagez-le sur Facebook :

Dans la même catégorie

<< Série précédente


Fresques à l’ancienne école Saint-Corentin de Quimper

21 juillet 2015

Lors d’une performance organisée les 7, 8 et 9 mars 2015, sept artistes — ACHES, PHOAICK, AVERI, SRAM, HOZ, Pépé Berretto, Yannick Michelet, P77, Keurly, Hokr, OTAR — ont réalisé une fresque de près de 100 mètres sur les façades de l’ancienne école Saint-Corentin, route de Brest à Quimper. Je me suis rendu sur les lieux en juillet 2015. Impressionnant !

Voir

Série suivante >>


Graffiti à Brest [2] En arrivant en ville...

22 juillet 2015

À Brest, quand on arrive en ville, on est tout de suite saisi par les graffiti qui ornent le moindre mur, le plus petit bâtiment, et même la façade imposante de l’hôtel Ibis.

Voir