Art & Culture // Découvertes

Gustave, le "Stégosaure Plastica"

4 mai 2018 //

Lors de mon séjour à Lyon en mai 2018 à l’occasion de la préparation de l’exposition "Terminal" du collectif BlastArt j’ai découvert "Gustave". Un sacré morceau !

JPEG - 170.8 ko
DSC07442

L’œuvre a été créée en 2015 par Romain Lardanchet de BlastArt de Lyon. Au départ le dinosaure doit servir de décor pour un spectacle de danse à Saint-Priest dans la banlieue de Lyon !

JPEG - 131.8 ko
DSC07443

Pour mener à bien sa réalisation (la bête fait quand même 4m de haut, 8 m de long et 2 m de large !) Romain Lardanchet passe un accord avec la mairie de la ville et le lycée professionnel Fernand Forest de Saint Priest.

JPEG - 129.4 ko
DSC07447

Les enseignants sont un peu surpris par la nature du projet, mais donnent leur accord et les élèves se lancent avec enthousiasme dans la création de… Gustave ! Le dinosaure est composé d’acier et d’éléments de carrosserie récupérés et soudés.

JPEG - 188.7 ko
DSC07445

Dans un premier temps il est exposé dans le lycée, puis dans un festival d’art urbain fin mai 2015. Ensuite, il est montré à la Biennale d’art contemporain de Lyon. Après un stockage à Vénissieux, il est transporté par le promoteur immobilier « 6e sens » dans le hall des anciens bureaux Citroën (aujourd’hui reconvertis en lieu de coworking).

JPEG - 211.8 ko
DSC07446
JPEG - 158.9 ko
DSC07453

Il devient alors la pièce maîtresse d’une étonnante exposition « Vortex Plastica » : Romain Lardanchet imagine des animaux en voie d’apparition sur toute la surface du globe qui se nourrissent de nos déchets en plastique. Ils sont donc eux-mêmes constitués de plastique : couverts, jouets, Lego… Gustave, de son nom scientifique « Stégosaure Plastica » ; fait sensation au point qu’après la fin de l’exposition, il reste en place !

JPEG - 160.2 ko
DSC07461
JPEG - 124.3 ko
DSC07467
JPEG - 132.9 ko
DSC07468

Aujourd’hui, on peut l’admirer 25 rue de l’Université dans le 7e arrondissement de Lyon.

JPEG - 132.9 ko
DSC07471
Cet article vous a plu ? Partagez-le sur Facebook :

à voir aussi :

Dans la même catégorie

<< Série précédente


Art mural au Beach Hôtel de Trouville

12 janvier 2016 //

Le casino de Trouville a été entièrement rénové en 2015. Les murs de l’hôtel qu’il abrite, le Beach Hôtel, sont recouverts de peintures d’inspiration marine tout à fait sympathiques.

Voir

Série suivante >>


Razzle Dazzle - L’art contre-attaque !

20 juillet 2018 //

Lors de ma visite à Brest en juillet 2018, j’ai pu constater que la ville, comme beaucoup d’autres, voyait son centre ville déserté et ses boutiques fermer les unes après les autres. C’est là qu’intervient le collectif XYZ et que s’organise la riposte en mode camouflage !...

Voir

Commentaires


  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)