Art & Culture | Expositions

Mayas - Révélation d’un temps sans fin - au musée du quai Branly

8 février 2015 |

Le musée du quai Branly a consacré récemment une exposition aux Mayas. Les Mayas nous ont fait trembler le 21 décembre 2012 à cause d’un fameux calendrier qui annonçait la fin DU monde, mais nous avions mal compris, ce n’était que la fin D’UN monde, c’est pourquoi nous sommes encore là, mais en piteux état...

La civilisation maya est l’une des toutes premières de Mésoamérique. Hélas, nous ne savons pas grand-chose des Mayas car les prêtes espagnols arrivés avec les conquistadors d’Hernán Cortés ont pratiquement détruit toute leur culture. Puis la forêt a fait disparaître leurs monuments et ce n’est que récemment qu’on a pu re-découvrir toutes ces merveilles, et notamment ce fameux calendrier maya qui a fait couler tant d’encre.

L’affiche de l’exposition au musée du quai Branly.

Je suis allé à l’exposition le 8 février, le dernier jour ! Un monde fou. Une heure et demi d’attente... Mais quelle émotion en me retrouvant devant ce fameux calendrier, et devant tous ces témoignages d’une antique civilisation. Malgré l’attente, malgré le monde qui gênait la visite (les vigiles à l’entrée ne nous faisaient pourtant entrer qu’au compte-gouttes), j’ai ressenti quelque chose de très intense en présence des objets et sculptures magnifiques rassemblées pour l’occasion.

Cette civilisation a vécu dans la presqu’île du Yucatan, précisément là où un immense astéroïde s’est écrasé il y a 65 millions d’années, tuant les dinosaures et 90% des espèces, sauf nos ancêtres les petits mammifères... Les Mayas procédaient à des sacrifices humains dans les puits mêmes creusés par l’impact... Ça ne s’invente pas. Bâtir une civilisation à l’endroit même de la fin du monde... Mais ils l’ignoraient, naturellement, enfin... peut-être pas...


Portfolio


Pot zoomorphe. Tabasso, Mexique. 600-900 apr. J.-C.

Tête de pélican en stuc. Palais de Comalcalco. Tabasso, Mexique. 600-900 apr. J.-C.

Visage d’homme. Palenque. Chiapas, Mexique. 600-900 apr. J.-C.

Visage modelé avec coiffe. Hormiguero, Campeche, Mexique. 600-900 apr. J.-C.

Monument 139 de Tonina. Chiapas, Mexique. Grès. 600-900 apr. J.-C. L’inscription de ce disque renvoie au 9.13.10.0.0, 7 Ajaw 3 Kumk’u (22 janvier de notre ère) date à laquelle a été célébrée une fin de période.

Autel bicéphale. Moral-Reforma, Tabasco, Mexique. 600-900 apr. J.-C. Calcaire. Représentation bicéphale de l’oiseau Muwaan.

Porte-encensoir anthropomorphe. Mayapan, Yucatan, Mexique. 1250-1550 apr J.-C. Céramique.

Lintau 48 de Yaxchilan. Chiapas, Mexique. 600-900 apr. J.-C. La date indiquée est 9.4.11.8.16 2 Kib, soir 11 février 526 de notre ère. La calligraphie de ce monument est extraordinaire : les nombres du Compte long sont en glyphes céphalomorphes, tandis que les périodes secondaires sont indiquées en figures entières.

Stèle de Tila. Chiapas, Mexique. 600-900 apr. J.-C. Calcaire. Ce monument commémore la date du 9.12.12.0.0. 10 Ajaw 3 Sotz (21 avril 685 de notre ère) qui marque la fin du 13e tuun (cycle de 360 jours).

Sculpture La Reine d’UXMAL. Yucatan, Mexique. 600-900 apr. J.-C. Calcaire.

Sculpture La Reine d’UXMAL. Yucatan, Mexique. 600-900 apr. J.-C. Calcaire.

Atlante de Chichen Itza avec les cordes entrecroisées sur la poitrine. Yucatan. Mexique. 900-1250 apr. J.-C.

Encensoir représentant une divinité féminine. Mayapan. Yucatan, Mexique. 1250-1550 apr. J.-C.

Chac Mool. Yucatan, Mexique. 900-1250 apr. J.-C.

Sculpture d’un serpent à plumes. Chichen Itza, Yucatan, Mexique. 900-1250 apr. J.-C.

Adolescent de Cumpich. Campeche, Mexique. 600-900 apr. J.-C.

Cet article vous a plu ? Partagez-le sur Facebook :

Pour être averti par email des nouveautés du site Abonnez-vous !

Commentaires


  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

< Article précédent


62e Salon de Charenton

15 janvier 2015 | Charenton

Chaque année, le salon de Charenton, qui réunit des artistes de Charenton mais pas seulement, des professionnels au talent reconnu, mais pas seulement, est un rendez-vous incontournable des amateurs d’art. S’il connaît toujours un succès important, il faut reconnaître que cette année les visiteurs étaient très nombreux — plus de 500 — pour le vernissage le 15 janvier 2015. Peut-être l’envie de retrouver le chemin du Beau dans cette période où les Brutes ont fait trop parler d’elles. Du 15 janvier au 14 février 2015.

Voir

Article suivant >


Le pastel prêt à tout pour nous séduire

12 mars 2015 | Espace Art & Liberté de Charenton

Du 10 mars au 18 avril 2015 se tient à l’Espace Art et Liberté de Charenton-le-Pont le salon international du pastel avec la société des pastellistes de France. Belle exposition mêlant hardiment le moderne et le classique, l’abstrait et le figuratif, l’imaginaire et la reproduction quasi photographique du réel... Un dialogue à bâton rompu avec le pastel.

Voir