Graffiti // Au hasard des murs

Le Transformateur de Redon fête ses 15 ans !

21 septembre 2020 // /

Le Transformateur, où s’est déroulé les 19 et 20 septembre 2020 le Graffo Transfo - Festival de graffiti et street art, est situé à Saint-Nicolas-de-Redon, en Loire Atlantique, à la frontière avec l’Ille-et-Vilaine. C’est un endroit magique que JEF, un artiste de Redon, m’a fait découvrir en février 2017 à l’occasion de l’écriture d’un article pour le numéro 6 de la revue « Street Art Magazine »...

J’avais intitulé cet article « Redon, la ville aux cent visages », tant il est vrai que les murs des deux spots de la ville, le Transformateur et la Halle Garnier située en face, sont couverts de visages, dont la quasi totalité ont été peints par JEF.

D’autres ont été réalisés autrefois par La rouille et il y a eu de grandes jams avec notamment la participation du Moker Crew.

Si d’étranges créatures animales ont fait leur apparition au Transformateur ce week-end à l’occasion du festival, on peut encore y voir de nombreux portraits réalisés au fil du temps.

Le site est géré par « Les Amis du Transformateur » qui y mène une action expérimentale de retour à la nature sur l’ancien emplacement d’une entreprise spécialisée dans le bois (scierie, menuiserie) — les Établissements Sébilleau — qui, à son apogée, occupait 300 ouvriers ! Scindée en deux entités, les établissements ont fermé tour à tour en 1975 et en 1991.

Le site est resté en friche jusqu’en 2005, année où une association, « Les Amis du Transformateur », s’est lancée dans un projet de transformation en s’appuyant sur différents ateliers : apiculture, chantiers, pâturage, élevage, potager, cuisine, etc. Mais ce lieu fut aussi rapidement un spot fréquenté par les graffeurs, notamment JEF. Cette année, avec le festival, le graffiti a vraiment fait une entrée officielle au Transformateur.

Une animatrice de l’association me disait le lendemain du festival qu’ils voyaient de temps en temps des graffeurs intervenir sur leur site, mais ils étaient loin d’imaginer qu’un jour ils organiseraient un festival de street art pour fêter leurs 15 ans d’existence ! Un grand merci à eux pour le travail accompli depuis 2005… et pour le festival !

Le portrait réalisé par JEF à l’entrée du transformateur.

L’atelier Chantier de l’association.

Les grands hangars de l’ancienne entreprise, toujours debout !

JEF.

JEF.

JEF.

La rouille.

JEF.

JEF au milieu de la création de MANON.

JEF.

JEF à gauche. SARIM et SAMP à droite.

JEF.

JEF à gauche et Lay Oides en face.

Cet article vous a plu ? Partagez-le sur Facebook :

à voir aussi

Commentaires


  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

<< Article précédent


Fresque RAST - EAJ - MOYOSHI

9 septembre 2020 //

À partir du mercredi 9 septembre 2020 les graffeurs RAST, EAJ et MOYOSHI ont entrepris de réaliser une fresque commune sur une vaste friche du chantier du 13e arrondissement de Paris, dans le secteur du Lavo//Matik.

Voir

Article suivant >>


Fresque Ciné Manivel à Redon

22 septembre 2020 //

La Halle Garnier est l’autre spot de Redon, avec le ’Transformateur’. Les graffeurs investissent régulièrement cet ancien hangar à machines agricoles désaffecté. En août 2020, le Diaspora Crew y a réalisé une étonnante fresque sur le cinéma.

Voir