Voyages // En France

La criée au Guilvinec

26 juillet 2012 //

Difficile de séjourner en Bretagne sans assister à une criée. Je suis allé un soir à celle du Guilvinec. C’est un tel spectacle que de nombreux touristes viennent y assister en groupes organisés. Pour ne pas gêner les déchargements, et aussi par mesure de sécurité, ils sont placés sur une terrasse. Personnellement, muni de mon appareil, j’ai pénétré sans complexe sur le quai et dans le grand hall de la criée.


Portfolio


Les touristes assistent au déchargement des bateaux depuis une terrasse en surplomb.

La criée est devenue très électronique. Un petit véhicule passe devant les différents lots pêchés et les acheteurs ’cliquent’ sur un boîtier pour marquer leur intérêt pour un lot.

Les patrons de pêche regardent avec anxiété s’afficher les prix de leurs lots.

Le retour des bateaux de pêche le soir est attendu avec impatience.

Les personnes qui s’occupent du déchargement sont âgées. Ce sont souvent d’anciens marins-pêcheurs qui ne peuvent plus partir en mer.

Les oiseaux se régalent avec les restes de poissons dans les filets de pêche.

Une guide explique le fonctionnement de la criée à un groupe de touristes.

Anxiété dans le regard des patrons de bateaux de pêche dans la salle où les lots achetés vont être répartis entre les restaurants et les boutiques.

Moi-même après la visite à la criée, dans les couleurs des cagettes.

Le chantier du port du Guilvinec.

1 vote
Cet article vous a plu ? Partagez-le sur Facebook :

Pour être averti par email des nouveautés du site Abonnez-vous !

à voir aussi

Commentaires


  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

Article suivant >>


Tout commence en Finistère...

30 juillet 2012 // / / / / / / / / /

Tout commence en Finistère... Cela sonne comme un slogan publicitaire... et c’en est un ! qui loue les caractéristiques étonnantes de ce département, le plus maritime de France, avec 1.200 km de côtes, le plus à l’ouest de la France, la porte du continent européen. Je ne sais pas si, réellement, tout commence en Finistère, en tout cas, mes vacances de l’été 2012 ont commencé là, dans le petit port de Sainte-Marine...

Voir