Graffiti // Au hasard des murs

Graffitis à Lorient

25 juillet 2018 //

Visite à Lorient, rue Florian-Laporte. Je voulais voir ce que devenait la fresque monumentale « post apocalyptique » réalisée par Mickaël Olivet, alias Kaz (Mickaël Olivet), et François Kernen, alias Ezra (François Ezra Kernen).

Je savais que l’ancienne fourrière qui abritait cette œuvre étonnante avait été fermée par la mairie pour des raisons de sécurité. Mais, divine surprise, une grille a été mise à la place de la porte, si bien qu’on peut encore admirer le travail des artistes. Tant mieux. C’est déjà ça.

JPEG - 337.1 ko

En revanche, les autres fresques du lieu ne peuvent être vues.

JPEG - 263.1 ko
JPEG - 292.3 ko
JPEG - 346.8 ko
JPEG - 287.4 ko
JPEG - 332.1 ko
JPEG - 334.6 ko

D’autres fresques alentour :

JPEG - 301.9 ko
JPEG - 198.7 ko
JPEG - 306 ko
JPEG - 280.5 ko
JPEG - 176.6 ko
JPEG - 289.3 ko
JPEG - 416.9 ko
JPEG - 335 ko
JPEG - 251.1 ko
Cet article vous a plu ? Partagez-le sur Facebook :

Pour être averti par email des nouveautés du site Abonnez-vous !

Commentaires


  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

<< Article précédent


Graffitis à Nantes

23 juillet 2018 //

Exploration des graffitis de Nantes. Dès l’entrée dans la ville, on est saisi par la créativité d’un grand mur. On comprend vite ensuite que, dans la ville même, le graffiti vit surtout sous les ponts. Evidemment, en six heures de balade dans la ville, je n’ai sans doute pas tout vu... Le prétexte à une future visite...

Voir

Article suivant >>


Graffitis à Concarneau

25 juillet 2018 //

De Concarneau (Finistère), je connaissais déjà la ville close, un lieu chargé d’histoire, avec ses épais remparts, sa double entrée monumentale, ses ruelles sympathiques, son amphithéâtre, et aussi ses boutiques et ses restaurants à touristes. Mais où se cachaient donc les graffitis ? Ailleurs, évidemment !

Voir