Art & Culture // Graffiti

Graffiti au château de la Valette

17 septembre 2016 //

Les journées du Patrimoine 2016 étaient l’occasion idéale pour aller dans le Loiret visiter le très beau château de la Valette dont le propriétaire nous a aimablement ouvert les portes. C’était aussi l’occasion d’assister dans ce lieu historique à la réalisation d’une création tout ce qu’il y a de plus actuel avec les artistes SIAM, SKIFO et PEARL, conviés sur place par SEB TWIX de l’association URBAN ART PARIS.

Le château

Construit en 1844-1846 par Marie-Antoine Delannoy, le château de la Valette est occupé à partir de 1893 par le vicomte et la vicomtesse Albert Isle de Beaucheine. Engagé volontaire en 1864, le vicomte prend part à la bataille d’Allemagne en 1870. Il ne vivra que deux ans au château puisqu’il décède en 1895. Par la suite, à l’arrivée des Espagnols, le château change de destination et accueille des enfants. Une école est aménagée et des dortoirs [1].

La chapelle

La chapelle a été construite en 1896, peu de temps après la mort du maître des lieux, le vicomte de Isle de Beaucheine. Selon la légende, sa femme, Mathilde, qui y est également enterrée, sortait de la tombe de son époux une fois par an. Brrrrrr. Mais quand des travaux de rénovation ont été entrepris à la suite de la tempête de 1999 qui avait bien endommagé la chapelle, on a découvert que les deux tombes étaient vides.... Brrrrrrr !

Les dortoirs

Dans un style très éloignés du néo-classicisme du château, les dortoirs, gais comme une prison, accueillaient les élèves. C’est au rez-de-chaussée d’un de ces bâtiments que les graffeurs se sont mis au travail....

La création

SIAM, SKIFO et PEARL au travail, sous l’œil de l’équipe chargée de l’événement sous l’impulsion de Seb Twix de l’association URBAN ART PARIS.

Portfolio

1 | 2


1 | 2

Notes

[1Le château est occupé par ses propriétaires et ne peut être visité sans leur autorisation.

Cet article vous a plu ? Partagez-le sur Facebook :

Dans la même catégorie

<< Série précédente


Hommage au graffeur Toux Oner

17 septembre 2016

De passage dans le Loiret j’ai découvert près de Montargis un endroit qui dégage une atmosphère particulière. C’est un entrepôt désaffecté qui semble figé dans le temps. A l’intérieur, on peut admirer de nombreuses créations du graffeur Toux, décédé en juillet 2015. Une fresque sur un des murs extérieurs lui rend hommage.

Voir

Série suivante >>


Balade Street Art dans Vitry-sur-Seine

23 septembre 2016

Le 23 septembre 2016, c’était soirée Street Art à Vitry-sur-Seine, avec la présentation et le test d’une application créée par Digital Street Art qui permet de localiser et de visualiser dans le monde entier les graffitis. Il y eut ensuite une balade dans la ville et la projection d’un film de Jérôme Thomas sur le muralisme pour clore cette belle soirée.

Voir