Graffiti | Au hasard des murs

Graffiti à la Rhumerie d’Esbly

20 juin 2015 |

Le samedi 20 juin 2015, pour fêter l’été et la musique (mais pas que), MeauxTown organisait à la Rhumerie d’Esbly un événement à partir de 14 heures et jusqu’au chant du gendarme, avec côté cuisine : saucisses et poulets ; côté bar : planteur, mojito, Despé ; côté cour : graffiti avec Kistor, Neya, Obsen, Sex et Fabien Lelu, et aussi danse ; et côté jardin, DJ et rap. Un bon moment Hip-Hop très arrosé, mais sans pluie.

L’affiche de l’événement.

Le lieu

La Rhumerie où se déroulait l’événement se situe 82, rue du Général Leclerc à Esbly (77). Elle est tenu par Thierry et animée par ses charmantes complices. Sans oublier la reine et le roi du barbecue-brouette.

Objets de décoration et tee-shirts MeauxTown

Rencontre avec la créatrice Bomba Caps.

La danse

Dans l’après-midi, nous avons eu droit à une belle démonstration de la MeauxTown School de danse hip-hop.

Les graffiti

Durant tout l’après-midi, les graffeurs ont investi l’extérieur de la Rhumerie. Kistor et Neya ont partagé un même espace sur la piste de danse, tandis que Fabrice Lelu, Obsen et Sex se sont exprimés dans le jardin.

Le rap

Puis, quand le rhum a commencé à faire effet, petit concert de rap. Bravo aux DJ de la soirée ! Ambiance garantie !

La Vidéo

Quelques moments de la démonstration de danse, avec des petits morceaux de graffiti et de rap. Certains graffeurs n’ayant pas souhaité apparaître à visage découvert, j’ai dû retirer la plupart des séquences de graffiti.

Claude Mathieu Ouide (à g.) et moi-même. © Photo Neya Meauxtown.

1 vote
Cet article vous a plu ? Partagez-le sur Facebook :

Pour être averti par email des nouveautés du site Abonnez-vous !

Commentaires


  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

<< Article précédent


Graffiti à Meaux [7] Au milieu de nulle part

13 juin 2015 |

À la périphérie de Meaux, perdu tout seul au beau milieu de nulle part, un petit bloc de béton s’ennuyait ferme entre ses quatre murs sans âme, quand des graffeurs décidèrent de lui donner vie... Voici le résultat...

Voir

Article suivant >>


La pince Satu au Havre

23 juin 2015 |

La pince de l’artiste Satu découverte sur le mur d’un bâtiment dans le port du Havre (ville dont il est originaire). Aujourd’hui Satu habite la région de Bruxelles.

Voir