Art & Culture // Graffiti

Graffiti à la Cité Bonneuil de Meaux

28 mai 2014 // /

Dans un endroit peu fréquenté de Meaux, des artistes se sont emparés des immeubles d’un lotissement abandonné et l’ont transformé en galerie d’exposition...

J’ai découvert cet endroit par hasard, alors que j’attendais que le contrôle technique de ma voiture soit terminé. Je voulais discuter au téléphone avec une amie et comme l’avenue du Maréchal Joffre était très bruyante, j’ai pris un petit chemin perpendiculaire juste avant le pont de chemin de fer...

J’ai fait quelques pas dans le chemin, puis je suis tombé sur un spectacle surprenant. Un petit groupe d’immeubles avec sur l’une des façades un magnifique graffiti. Quel était cet endroit incroyable ? Je ne me suis pas attardé et j’ai continué ma conversation en revenant sur mes pas.

Les œuvres

Mais le lendemain, poussé par la curiosité, je suis retourné dans ce chemin pour prendre en photo le graffiti découvert la veille... Quelle n’a pas été ma surprise de constater que tous les immeubles étaient vides, inhabités. Une cité fantôme. Deuxième surprise, des graffitis ornaient tous les bâtiments, avec des signatures récentes. L’ensemble était plutôt réussi. Constatez par vous-même :

Le lieu

Les auteurs de ces graffitis ont signé leurs œuvres sur l’un des murs :

Et avant

Voici comment était le lotissement sur les images StreetView de GoogleMaps prises en octobre 2012 quand certains logements étaient encore occupés :

Et encore avant

Cet endroit de Meaux n’a pas toujours eu bonne réputation, il ne faisait pas bon s’y aventurer autrefois. Il s’y passait même de drôles de choses. Voir cet article du Parisien.

Avant le lotissement, il y avait là un bidonville. Il y en avait un aussi de l’autre côté de la voie de chemin de fer, chemin de l’Hospice, comme en témoigne cet article du Parisien.

Le lotissement va certainement être démoli prochainement. En attendant, les grapheurs sont tranquilles. Personne, sauf un photographe, n’a idée de se promener là-bas...!

Et en 2015

La cité a été démolie et un chantier de construction d’immeubles a maintenant pris la place. Ainsi va l’éphémère.

En mai 2016

Une nouvelle cité a pris la place de l’ancienne.

DSC05030 {JPEG}|

Les graffeurs à l’œuvre

Cet article vous a plu ? Partagez-le sur Facebook :

Dans la même catégorie

<< Série précédente


Mes premières photos de graffiti

28 juillet 2012

Photos prémonitoires ? En juillet 2012, je photographie une fresque sur un petit édicule près du théâtre de Cornouaille à Quimper. Et aussi un des blockhaus de la plage de Tréguennec. Sans me douter que quelques années plus tard, la passion du graffiti (de Bretagne et d’ailleurs...) va s’emparer de moi...

Voir

Série suivante >>


Performance graffiti à Charenton

7 juin 2014

Parallèlement à l’exposition Retro Actif présentée à l’Espace Art & Liberté de Charenton, quatre graffeurs qui y exposent ont réalisé le samedi 7 juin 2014 une performance en plein air. Pendant trois heures les spectateurs ont pu apprécier le travail de ces artistes qui, étape par étape, transforment un horrible film de plastique noir destiné à l’emballage en une œuvre d’art débordante de couleurs !

Voir