Graffiti | Au hasard des murs

Graffiti à Vitry-sur-Seine [1] En ville

18 octobre 2015 |

Vitry-sur-Seine, tout près de Paris, a acquis une solide réputation dans l’art urbain grâce à une municipalité très dynamique dans ce domaine et grâce aussi, bien sûr, aux artistes, comme C215, Brok, Alex, etc.., qui se sont emparés de tous les espaces possibles pour exprimer leur talent. Une exposition permanente à ciel ouvert.

Un groupe de jeunes de la dalle Robespierre pose devant un des nombreux graffitis qui ornent le lieu.

L’aventure « street art » de Vitry-sur-Seine commence en 2009 grâce à C215. Le graffeur, dont j’avais vu l’exposition Douce France à Fécamp en 2014, parsème la ville de graffitis. Son ancienne compagne habite Ivry et quand sa fille vient le voir, il veut qu’elle voie des traces de son père tout au long du chemin, comme les cailloux du petit Poucet, et pareil quand elle retourne chez sa mère.

Ainsi démarre l’histoire d’amour entre Vitry et le graffiti. Depuis, grâce à des artistes de renom comme C215, ou comme Brock, que j’avais découvert lors de l’exposition « Rétro-Actif » à Charenton et de la performance qui s’en était suivie, et à tant d’autres..., la ville devient une référence en matière de graffiti, avec le 19e arrondissement de Paris et la ville de Brest que j’ai explorée l’été dernier.

La ville est si fière de ce patrimoine vivant qu’elle organise régulièrement des visites, via l’association Vitry’n Urbaine. C’est ainsi que le dimanche 18 octobre 2015 je me suis retrouvé à 14h sur le parvis de l’hôtel de ville de Vitry-sur-Seine. En avant pour la visite...!

Derrière l’hôtel de ville

Derrière l’hôtel de ville de Vitry-sur-Seine, la mairie a autorisé les artistes Brok, Alex et Red à travailler sur le mur des terrains de baskets du groupe scolaire Paul Eluard.

Mur de Brok.

Mur de Brok.

Terrains de basket du groupe scolaire Paul Eluard.

Brok et Alex.

La Glacière

La Glacière est un ensemble urbain au cœur de la ville. Vitry-sur-Seine présente d’ailleurs cette caractéristique assez unique d’avoir ses cités en centre ville. Tout autour se trouvent les zones pavillonnaires. Les graffitis sont un bon moyen de donner des couleurs à ce centre ville qui, sinon, serait bien maussade...

Même le commissariat a son graffiti !

Série de photographies de personnes assises de dos que l’on retrouve un peu partout en ville.

La ville affiche un peu partout dans les rues les photos réalisées par le club photo au Japon.

Photo prise au Japon.

C215.

Mr Chat rend hommage à un graffeur disparu.

C215.

Photo prise au Japon.

C215.

C215.

Mr Chat.

C215.

C215.

C215.

C215.

Photo prise au Japon.

C215.

Bébard.

Les cités sont des lieux pas très gais qu’il ne vient à l’idée de personne d’aller visiter ! D’autant qu’elles sont en général très loin des centres ville. À Vitry-sur-Seine, c’est tout l’inverse ! Ce sont les cités que l’on visite ! Leurs occupants sont ainsi habitués à voir défiler des groupes. Une belle manière de valoriser ces lieux et de lutter contre le sentiment d’exclusion de leurs habitants.

Dans les rues avoisinantes

À l’arrière du théâtre Jean Vilar une jeune femme a réalisé toute seule une grande fresque très « fraîche ». Est-ce du « street art » ? Ni lettrage ni bonhomme, pas de message, pas de revendication, pas de révolte. C’est plus de la décoration murale — certes très réussie — que du graffiti. Mais l’ensemble est une belle prouesse qui colore le quotidien des Vitriots !

Photo prise au Japon.

C215.

Photo de Nagasaki.

Fresque peinte par MADC à l’arrière du Théâtre Jean Vilar, 33, rue Clément Perrot.

C215.

Un peu partout sont collées de grandes photos réalisées par un club de Vitry-sur-Seine qui a effectué récemment un voyage au Japon. Un des responsables du projet, rencontré par hasard, s’attarde quelques instants avec notre groupe pour nous expliquer la démarche. Lire un article en cliquant ici.

Sur la « dalle » Robespierre

Au début du mois d’août 2015, le graffeur « Avataar » a décoré l’escalier qui mène à la « dalle » Robespierre. Lire l’article ici.

Escalier de la cité Robespierre avec portrait de Robespierre par Avataar.

La « dalle » Robespierre.

C215.

Photo prise au Japon.

Photo prise au Japon.

C215.

Bébard.

Salle de boxe décorée par Brok.

Du côté du groupe hospitalier Paul Guiraud

Meushay.

C215.

C215.

En route vers la grande fresque de C215

Avenue Henri-Barbusse, je découvre les deux magnifiques guerriers Bantou réalisés en 2014 par Kouka. Un guerrier se trouve également sur la « dalle » Robespierre. Lire l’article ici.

Fresque des guerriers réalisées par Kouka avenue Henri Barbusse - rue Germain Defresne, Vitry-sur-Seine

Fresque de C215 réalisée 131 boulevard Stalingrad.

Fresque de Pantonio, hélas « toyée » !

Du côté du stade Roger Couderc.

Fresque ruelle du fossé vert.

Mr Chat !

Localisation des spots de Vitry-sur-Seine

Voici les spots de graffitis de Vitry-sur-Seine tels qu’ils sont recensés par la ville :

Un grand merci à notre guide, Jean-Philippe Trigla, de l’association Vitry’n Urbaine, pour cette visite passionnée et passionnante. Je n’ai certainement pas tout vu et une nouvelle visite s’impose...!

Notre groupe pose sur l’escalier Robespierre menant à la dalle du même nom.

1 vote
Cet article vous a plu ? Partagez-le sur Facebook :

Pour être averti par email des nouveautés du site Abonnez-vous !

à voir aussi

Commentaires


  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

Article suivant >>


Les jardiniers s’activent au Jardin Extraordinaire

11 novembre 2015 |

Novembre 2015 : le 11, rencontre au Jardin Extraordinaire avec Ace et Arco qui s’activent sur l’immense mur à graffitis du lieu. Des Gitans viennent en voisins contempler leur travail. Trois jours plus tard, les graffeurs réagissent aux attentats qui ont meurtri Paris le 13 novembre.

Voir