Art & Culture | Découvertes

Exposition Arts Plastiques

7 février 2014

Michel Périllat enseigne les arts plastiques au lycée Claude Bernard, à Paris, près du Parc des Princes. Ses cours sont une option obligatoire ou facultative. Ils accueillent aussi des élèves d’établissements voisins. Les travaux présentés avaient été exécutés aussi bien par les élèves du lycée que par ceux du collège. Il faut saluer le travail accompli par Michel et par ses deux collègues, Angélique Végetti et Béatrice Peltier. Beaucoup de créativité et d’audace dans les travaux exposés pour cette opération portes ouvertes dans la salle de cours, mais aussi dans les couloirs et dans des petites salles spécialement dédiées à un projet créatif.

P 060355

Les élèves des professeurs ont conçu une installation dans le hall du lycée (ci-dessus) qui vous invite d’entrée à la visite de leurs œuvres. Il suffit ensuite de se laisser guider par le parcours balisé par un scotch au sol...

P 0603 0

Les travaux des élèves sont regroupés dans la grande et belle salle du cours qui donne sur le Parc des Princes.

Exploration Arts Visuels (2nde 2 et 5). Travail pratique par équipes de 2 (ou 3 maximum). Utilisez ces différents matériaux pour imaginer et construire un ’espace’. La carton plume est votre support. Les différents éléments (bouchons, cure-dents, fil de fer, ficelle, bâtons de bois...) sont les matériaux pour construire cet espace.

Claire Vignati.

NASSIRI Mariam et GRONNER Tara (2nde 2).

Superman bedonnant !

’The Weapon’ by Maxime Youri and Joris.

Sur le thème de la ville, l’architecture. Par équipes, avec le carton, sans aucun moyen de fixation (scotch ou colle), réalisez une ’construction architecturale’, haute, riche, belle (2nde 2).

Michel Périllat a reçu de la part d’anciennes élèves une lettre très émouvante dont il révélera sans doute un jour le contenu (si sa modestie l’y autorise). On peut essayer de la lire sur la photo...

Certains travaux sont accompagnés d’une petite histoire...

« Voyage au centre de la Terre »

P 060320

Le grand aventurier traverse différents paysages terrestres en restant confiant et solitaire. Malin, il sait s’adapter à chaque situation. Grand et sportif il reste respectueux envers la nature. Quel écologiste ! La planète qu’il porte sur son dos représente sa force ainsi que sa vigilance envers la Terre. Après avoir sauvé courageusement un mouton, il construisit un enclos pour celui-ci. Pour que sa planète reste intacte, il y ajouta ses petites touches personnelles symbolisant sa générosité.

« La métamorphose »

Clara Neto et Laetitia Lopes (3ème4).

Dans une campagne, vivait une femme méchante et narcissique avec son mari qui s’occupait des fleurs. Sa femme était jalouse de ces fleurs car elle les trouvait plus belles que soi.

Un soir où son mari était parti, la pauvre femme seule entendit un chant qui provenait du jardin. Le chant était de plus en plus fort, dans sa folie, elle crut que les fleurs se moquaient d’elle.
Elle alla voir la plus belle rose et commença à arracher ces pétales, plus elle arrachât, plus elle se transformait. A la dernière pétales, elle s’évanouie.

Le lendemain, son mari la chercha dans le jardin et pleura dans la fleur car il croyait qu’elle était partie.
La pauvre femme voyait son mari sans pouvoir lui parler et le consoler.
Or, regardant son reflet contre la montre de son mari : elle était devenue une rose, la plus belle et la plus rare.

Mais la beauté de la nature lui ouvrit les yeux, mieux vaut être une femme et s’occuper de son mari que d’être narcissique au point de ne pas voir sa chance.

Quelques coups de cœur

Maeva Mibroric.

Y Failly.

Duprat Laetitia.

Jacinto.

Des salles du lycée avaient été investies par des élèves, seuls ou en groupe, pour réaliser un projet :

« Jeux interdits »

Intervention picturale.
Julien CHIN (1L), Antoine DUNAND (1S SVT).

La salle de ping-pong est le théâtre d’une explosion de couleurs !

« Jeu thème »

Installation.
François KEMPF (1L)

François Kempf a décliné le thème du « jeu » sur tous les tons à partir des matériaux qu’il avait sous la main. Un grand totem lumineux fait de grillage et de papier à bulles orne le centre de son lieu.

Au centre, François KEMPF.

« Parcours optique »

Installation.
Léa RENAULT, Johan CHAHIN, Henri DELION (1L)

Un incroyable jeu organisé en trompe-l’œil. La petite pièce se transforme soudain en jeu vidéo avec des escaliers, des trappes, des précipices. Étonnant !

Michel Périllat a lancé le buffet en prononçant un petit discours qui nous a ouvert l’appétit.

Bravo à lui et à ses collègues pour avoir si bien su libérer l’expressivité de leurs talentueux élèves.

P 060350

Cet article vous a plu ? Partagez-le sur Facebook :

Pour être averti par email des nouveautés du site Abonnez-vous !

Commentaires

1 commentaire

  • Exposition Arts Plastiques 10 février 2014 17:55, par Périllat

    Merci pour ce beau compte-rendu. Oui, tu liras un jour ce papier, qui illustre bien notre discussion de ce soir-là ! Tu peux préciser que les travaux sont aussi eux du collège et que mes deux collègues sont Angélique Végetti et Béatrice Peltier. Merci, à bientôt. Michel


  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

<< Article précédent


L’atelier Pissarro à Eragny-sur-Epte

21 septembre 2013

Le 21 septembre dernier, je suis allé visiter l’atelier du peintre Camille Pissarro à Eragny-sur-Epte dans le cadre du Festival Normandie Impressionniste.

Voir

Article suivant >>


Savignac hante Trouville

1er août 2014

Impossible de venir à Trouville, sur la côte normande, sans tomber sur une affiche de Savignac. Le célèbre affichiste qui a fait les belles heures de la publicité dans les années 60 a eu un coup de cœur pour la ville, et réciproquement. Si bien que ses dessins sont partout : le long de la plage, sur les immeubles... et dans un musée spécialement dédié à l’artiste.

Voir