Christian Julia Photographies
BoxeursCatch Modèles Body-building Wuze BBoy
En France
Mise à jour : 21 juillet 2014

D’Argelès-sur-Mer à Banuyls, la Côte Vermeille

Argelès-sur-Mer | Collioure | Port-Vendres | Banuyls | 22 août 2012


Cet été, en vacances dans les Pyrénées-Orientales, j’ai découvert la Côte Vermeille, un ensemble de ports et de criques d’une beauté incroyable qui s’étend d’Argelès-sur-Mer jusqu’à la frontière espagnole en passant par les merveilles que sont Collouire, Port-Vendres et Banuyls, pour ne citer que les villes principales.

Tout au long de la Côte Vermeille, la mer est d’une beauté incroyable. Bien sûr, il y a des touristes, surtout en plein mois d’août, mais bien moins que sur la Côte d’Azur, ce qui rend la visite plus agréable — à part Collioure, où il faut se lever tôt pour trouver une place de stationnement !

La plupart des vacanciers qui se rendent en Espagne empruntent l’autoroute A9 (que l’on voit sur les photos), mais il est possible de longer cette côte Vermeille et aller jusqu’en Espagne. Cela vaut le coup d’œil.

La côte est dominée par le massif des Albères. En empruntant des petites routes sinueuses, on découvre des sites étonnants, traces du passé historique très ancien de cette région catalane, à cheval entre la France et l’Espagne.

Argelès-sur-Mer

Argelès-sur-Mer.

Argelès-sur-Mer vu du massif des Albères. C’est le début de la Côte Vermeille.

Les photographies que j’ai prises d’Argelès-sur-Mer ne rendront sans doute pas compte fidèlement de la beauté du site car le jour où j’y suis allé, un épais brouillard a soudain envahi le littoral vers 16 heures, baignant la plage dans une ambiance de fin du monde très surprenante, mais qui ne semblait surprendre personne...!

Les secours sont même intervenus dans leurs canaux orange pour demander aux baigneurs de revenir sur le rivage. Avec cette étrange brume, ils risquaient de se perdre en mer, et les secours ne les auraient pas retrouvés !

Argelès-sur-Mer est aussi une station très réputée pour son petit port où il fait bon, le soir venu (mais dans la journée aussi !), aller se promener pour manger dans l’un des nombreux restaurants et pour flâner dans les boutiques.

Il y a heureusement de grands parkings et on peut stationner à toute heure. Ce qui n’est pas le cas de Collioure...

Collioure

Collioure est réputée pour son château royal classé au titre des monuments historiques. Il est construit en bordure de la mer et a inspiré de nombreux peintres (Derain, Braque, Matisse, etc.).

JPEG - 60.1 ko
Le port de Collioure par Derain.

Malheureusement, je n’ai fait que traverser la ville, ou la voir de haut, depuis la route dans le massif des Albères (photo) car les parkings sont rares. Impossible de m’arrêter, sauf à investir le lieu de très bonne heure...

Si l’on évite l’autoroute pour aller en Espagne et qu’on continue par la côte en empruntant la magnifique route qui la longe, on arrive ensuite à Port-Vendres.

Port-Vendres

Port-Vendres

Port-Vendres.

Port-Vendres a moins de charme que les autres villes de la Côte Vermeille. Du coup, on s’y gare plus facilement, et quand on a très faim, c’est très appréciable. L’église Notre-Dame de Bonne-Nouvelle est intéressante.

La Côte Vermeille vue du massif des Albères.

La Côte Vermeille vue du massif des Albères.

Il faut aussi visiter le Fort Béar, construit à la fin du XIXe siècle et la baie de Paulilles, avec une vue imprenable sur la mer (paraît-il, je ne sais pas, le parking était complet...!).

Pas de problème de stationnement à Banuyls, pour moi le joyau de cette côte...

Banuyls

Banuyls

Banuyls.

Banuyls est bien sûr connu pour l’excellent apéritif qu’on y fabrique. Mais la ville a bien des attraits, avec sa plage, ses rues commerçantes très agréables, un petit port de plaisance sympathique... vraiment un coup de cœur !

Tout le long du bord de mer des œuvres d’art, surtout de Maillol, sont exposées.

La mer est absolument magnifique dans cet endroit paradisiaque :

Toute cette région est parsemée de champs de vignes pour la fabrication du Banuyls :

J’ai visité un de ces lieux de fabrication du Banuyls, Le Cellier des Templiers. J’ai pu déguster ensuite les produits maison, non seulement l’apéritif, qui existe en différentes qualités, mais aussi des vins rouges, blancs et rosés excellents qui exploitent des cépages Grenache.

La vigne, comme on le voit sur une des photos, a la capacité extraordinaire de pousser presque à l’horizontale en traversant la roche.

La route mène ensuite vers Cerbère, la dernière ville juste avant la frontière espagnole. On peut alors continuer en Espagne en passant par Portbou. Puis reprendre l’autoroute pour rentrer en France... mais difficile de résister à la tentation de refaire le chemin en sens inverse pour la beauté du paysage...!

Géolocalisation

Port-Vendres - Languedoc-Roussillon
Publié le 25 février 2013
PrécédentSérie précédente
Quoi de neuf au Havre ?
Accueil du site > Voyages > En France > D’Argelès-sur-Mer à Banuyls, la Côte Vermeille