Voyages // À l’étranger

Cap sur Cape Town

15 octobre 2006 //

En 2006, je suis allé rendre visite à un ami qui habite au Cap (Cape Town) à la pointe de l’Afrique du Sud. Je m’y suis rendu avec un ami Antillais qui appréhendait un peu de se rendre au pays de l’Apartheid. Mais l’Afrique du Sud a considérablement évolué en quelques années et mon ami s’est senti tout compte fait mieux accepté au Cap qu’en France ! Depuis, il y retourne presque chaque année. Il faut dire que les paysages sont somptueux et la proximité avec les animaux est déroutante.

La réserve de pingouins

À quelques kilomètres du Cap, il existe un endroit étonnant fréquenté par des pingouins, et aussi par beaucoup de touristes...! Ce fut notre première visite.

En route pour la réserve de pingouins !

Une réserve naturelle où l’on trouve des pingouins et des touristes.

Le Cap de Bonne Espérance

Après cette première étape assez impressionnante pour un Européen, nous avons pris la direction du Cap de Bonne Espérance (Cape of Good Hope), le point le plus extrême de l’Afrique, à 9.294 km de Paris et à 6.248 km du Pôle Sud. Vraiment le bout du monde.

Un petit train conduit au pied d’une construction permettant d’admirer le Cap de Bonne Espérance.

Un petit train nous conduit au pied d’une construction qui permet d’admirer le cap en contre-bas. A l’évidence, la terre est ronde ! Des singes et des autruches se baladent tranquillement le long des routes...

Au fond, le Cap de Bonne Espérance. Au loin le Pôle Sud. La terre est bien ronde !

Le Cap

Au retour, nous avons longé la côte, qui offre des paysages magnifiques.

Hout bay, l’une des baies qui entourent le Cap.

La route des vins

Le lendemain après une visite au Waterfront, le port du Cap, nous avons pris la direction de la route des vins. L’Afrique du Sud a fait appel à des Français pour créer des cépages qui sont d’une qualité remarquable. Voir ainsi des vignes à perte de vue en Afrique ne manque pas de surprendre ! Blancs, rouges ou rosés, les vins sont excellents... et pas chers !

Waterfront, le port du Cap. Beaucoup de boutiques et d’excellents restaurants.

La route des vins.

Table Mountain

La ville du cap est dominée par une haute montage plate - d’où son nom : Table Mountain - qui offre une vue spectaculaire sur toute la région. On y accède grâce à un téléphérique. On aperçoit à quelques kilomètres de la côte l’île où Mandela fut emprisonné. Elle se visite. Je suis assez fier d’avoir pris cette photo de ce Blanc et de ce Noir qui se tiennent la main au pays de l’Apartheid. Un sacré symbole !

La ville du Cap vue du sommet de la Table Mountain. Au loin on aperçoit la petite île où fut emprisonné Mandela.

Un Noir et un Blanc se tiennent la main au pays de l’Apartheid.

L’île aux phoques

Pas très loin du Cap, se trouve une île où les phoques se réunissent. Notre arrivée en bateau ne les a pas vraiment troublés. Ils sont habitués aux touristes...

L’île aux phoques.

Démontage d’un navire ayant fait naufrage.

Le zoo aux oiseaux

Tout près de la maison de mon ami se trouve un incroyable zoo pour oiseaux. Mais on peut y découvrir d’autres animaux. Il faut plusieurs jours pour le visiter entièrement, tellement il est étendu et riche ! J’ai même pu approcher une mygale... Même pas peur (enfin, si) !

Ma première rencontre avec une VRAIE mygale !

Les baleines d’Hermanus

Octobre, époque de notre voyage, est la période où les mamans baleines font une apparition à Hermanus, une ville pas très éloignée du Cap. Elles sont accompagnées de leurs petits. C’est un moment exceptionnel à ne pas manquer !

Une baleine dans la baie d’Hermanus.

Les touristes guettent l’apparition des baleines en octobre à Hermanus.

Le Parc Kruger

L’Afrique du Sud est aussi très connue pour sa réserve d’animaux sauvages, le Parc Kruger. Nous avons profité de notre présence au Cap pour aller passer quelques jours dans cette magnifique réserve. Rouler à quelques mètres de ces animaux sauvages est très impressionnant. Les « drivers » qui nous guident sont heureusement armés ! La rencontre avec les girafes que nous avons traquées toute une matinée (les repérant à la « fraîcheur » de leurs excréments) est un moment inoubliable.

La terrasse du Bongani Mountain Lodge dans le Parc Kruger.

Notre Lodge.

Apéritif tardif au beau milieu de la réserve avec nos ’drivers’ et un couple d’Anglais.

1 vote
Cet article vous a plu ? Partagez-le sur Facebook :

Pour être averti par email des nouveautés du site Abonnez-vous !

Commentaires


  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

Article suivant >>


Un jour à Pompéi

15 avril 2009 // /

En avril 2009, j’ai réalisé un de mes vieux rêves d’enfance, fouler le sol de l’antique cité de Pompéi. Cette ville romaine proche de Naples fut détruite en 79 par l’éruption du Vésuve mais elle a été conservée intacte jusqu’à nos jours grâce à la cendre qui l’a recouverte pendant des siècles.

Voir