Art & Culture // Graffiti

Balade dans Vitry

23 avril 2017 //

La petite fête organisée autour des "18 piges" du graffeur Siam fut pour moi l’occasion de me rendre en centre ville à la découverte des nouveautés et aussi de quelques anciennetés (on n’a jamais fini de faire des découvertes à Vitry !). L’occasion aussi de belles rencontres...

Rencontre avec le graffeur The Night Owl

En centre ville, j’ai retrouvé Jean-Philippe Trigla, l’animateur de l’association Vitry’N urbaine, qui organise des visites des spots de la ville et qui, aussi, affecte des murs à des graffeurs de passage. Justement, il s’occupait de proposer des murs à un graffeur de New-York, The Night Owl.

Très rapidement l’artiste a dessiné son projet - quelque chose sur la bataille de Verdun avec un poilu — et s’est mis aussitôt au travail dans le groupe Roger Derry.

Et voici l’œuvre terminée quelques jours plus tard...

D’autres belles rencontres...

... l’une avec une graffeuse hollandaise de 22 ans de passage à Vitry-sur-Seine, Judith De Leeuw (JDL Street Art), qui a peint ce très beau portrait à partir de la photo d’un rescapé de l’attentat au Bataclan.

... l’autre avec François Girard, l’architecte qui a conçu — entre autres — l’hôtel de ville de Vitry-sur-Seine.

Ça craie ! Ça craie !

Pour terminer, un clin d’œil aux œuvres réalisées à la craie par Phy Lou et Nico Avataar.

Cet article vous a plu ? Partagez-le sur Facebook :

Dans la même catégorie

<< Série précédente


Projection de Sky’s the limit au festival SPRAY !

8 avril 2017

Le samedi 8 avril 2017 le film de Jérôme Thomas "Sky’s the limit" sur le muralisme était projeté au Club de l’Etoile à Paris dans le cadre du festival de street art et de graffiti, SPRAY. Il a reçu le prix du public. Le graffeur Bebar a réalisé une œuvre en direct pour nous faire patienter artistiquement pendant la délibération du jury...

Voir

Série suivante >>


Le Mur Romain Rolland

23 avril 2017

Le graffeur Siam était invité à fêter ses "18 piges" à Vitry-sur-Seine. Après avoir peint en ville la veille avec Bebar, il s’est attaqué le dimanche du 1er tour des élections présidentielles au mur du lycée Romain Rolland.

Voir