À propos

J’ai commencé la photographie très jeune, à l’âge de 8 ans, avec un simple Kodak Starlet. Depuis lors, la passion pour la photographie ne m’a jamais quitté, avec une prédilection pour le portrait.

Petite histoire...

La rencontre avec les boxeurs en 1993 a été pour moi une extraordinaire opportunité de mettre la photographie au service d’une cause : magnifier ces sportifs, donner d’eux une image valorisante, loin des clichés de visages sanguinolents et boursoufflés qu’affectionnent certains photographes.

La photographie et la boxe font bon ménage. C’est sans doute un des rares sports, avec le body-building, où l’image du corps est aussi importante à montrer. La plupart des portraits que je réalise sont destinés à des affiches. La pose doit montrer à l’adversaire (et au public) la détermination du boxeur (l’œil du tigre) et aussi sa condition physique (les abdominaux !).

Mais les boxeurs sont aussi des jeunes d’aujourd’hui, vivant pleinement dans leur époque, soucieux de leur apparence physique, souvent "fashion victimes". C’est pourquoi, les séances de pose donnent aussi lieu à des photos moins sportives et davantage "life style".

En 2014, ma rencontre avec le mannequin Asae Lyas, ancien boxeur, ancien catcheur, passionné de street workout, a donné une autre dimension à ma passion pour le portrait.

Aujourd’hui

Tout en continuant à réaliser des portraits, je participe aussi à des expositions qui me permettent de montrer mon travail au public, comme ici à l’occasion de la sortie de mon livre "Faces à faces" :

Le catcheur Senza Volto à l’exposition Faces à Faces.

Ou encore ici à l’Espace Art et Liberté de Charenton-le-Pont :

Exposition Champs de vision

Je publie également des livres de photographies comme ceux-ci, l’un consacré aux graffeurs au pied du mur et l’autre à mes portraits de boxeurs :

En 2018, j’ai participé à la réalisation d’un calendrier du mannequin Asae Lyas :

Si vous souhaitez voir davantage de photos, je vous invite à visiter mon site général : plus de 31 000 photos en ligne !